Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réformer l'agriculture pour sauver une profession à bout de souffle

Publié le par Le Pic Vert

Communiqué du 16 octobre 2009

Les agriculteurs français étaient aujourd'hui dans les rues et sur les routes. Près de 50000 manifestants à Paris, 4000 à Toulouse en provenance de tous les départements de Midi-Pyrénées. La profession connaît une de ses plus grave crise depuis trente ans. En cause, les revenus qui sont au même niveau depuis cette époque, par exemple dans la filière lait, alors que les charges ne cessent d'augmenter et que les marchés sont de plus en plus dérégulés et livrés à une sauvage concurrence issue de la mondialisation. L'inédit de ces mouvements réside dans le fait que toutes les filières sont concernées, des céréaliers à l'élevage, en passant par le secteur fruitier ou les producteurs laitiers.

Pour José Bové, eurodéputé Europe Ecologie et Vice-président de la Commission agriculture au Parlement européen : « Début septembre, la Commissaire européenne à l'agriculture disait ressentir de la compassion pour les éleveurs. De la compassion ! Alors que dans le même temps elle continue à les mener à la ruine. Après des semaines de lutte et de blocage dans de nombreux pays européens, après plus de dix jours de grève du lait, les états membres de l'Union n'ont rien voulu entendre. Le blocage est total. Le Conseil de l'Agriculture qui se tiendra à Luxembourg lundi 19 octobre doit prendre des mesures pour rétablir les prix sur le marché intérieur européen. Pour le lait, cela consiste à faire l'inverse de ce que l'Europe réalise depuis trois ans.
L'agriculture industrielle est dans une impasse économique, sociale et environnementale. L'Union européenne doit réformer radicalement sa politique agricole, elle doit aller vers la souveraineté alimentaire, le développement de l'agriculture biologique, le maintien de l'emploi et la relocalisation des productions. Elle doit s'appuyer sur des politiques agricoles régionales adaptées aux spécificités des territoires

Pour Gérard Onesta, porte-parole du Rassemblement des Ecologistes en Midi-Pyrénées : « Le monde agricole marche sur la tête depuis des années. Une profonde réforme de nos modes de production, de distribution et de consommation est absolument nécessaire. Cela va du problème de l'acquisition du foncier pour les petites exploitations, à la mise en place de circuits courts, à une juste rétribution des agriculteurs dans le cadre d'une agriculture paysanne, respectueuse de l'environnement et génératrice de produits labellisés et/ou biologiques.
Nous porterons dans la campagne des élections régionales un discours profondément réformateur d'un système qui a amené aujourd'hui dans les rues des milliers d'agriculteurs à bout de souffle ».

Commenter cet article