Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'imposture du véhicule électrique...

Publié le par Le Pic Vert

Voiture électrique, scooter électrique, vélo électrique venant s'ajouter aux trains électriques, tramway électriques... la solution à tous nos problèmes environnementaux serait dans ce courant invisible qui transite en silence (mais pas sans pertes...) jusque dans nos chaumières. Subventionnés par l'Etat, par certaines communes maintenant pour le "vélo nucléaire" (elles ont oublié le vélo à énergie humaine au passage...), tous ces véhicules du futur envahissent écrans et journaux : soyez rassuré, demain on se déplacera sans CO2 ! Renault n'hésite d'ailleurs pas à baptiser les quatre modèles de sa future gamme électrique : Z.E. pour Zéro Émissions...
Le Pic Vert qui n'a aucune connaissance particulière sur le sujet ne croit guère au miracle et devient plus sceptique de jour en jour. Sans compter que la non application de la taxe carbone à cette énergie la rend plus concurrentielle et surtout plus sympathique à tous nos concitoyens nouvellement convertis à la sauvegarde de la planète...
Mais toute cette énergie il va bien falloir la produire ! Certes il a bien compris que l'arrêt des centrales n'est pas pour demain. Encore que... au train où vont les choses, l'impossibilité d'une maintenance sérieuse devenue maintenant la règle entraîne des arrêts intempestifs de plus en plus nombreux faisant même craindre une pénurie pour cet hiver. Et oui, il y a quelques années cette maintenance se pratiquait durant l'été, aujourd'hui la demande causée par les climatisations est devenue tellement forte qu'on la remet toujours à demain. Certes le photovoltaïque monte en puissance (de façon la plus anarchique d'ailleurs avec pour seule règle le profit).
Et si c'était une imposture ?
Quant il ne connaît pas (ce qui lui arrive plus souvent qu'à son tour...), votre serviteur s'informe, fouille sur le net ou ailleurs et finit par se faire une idée... avec celle des autres ! Vous faites comment vous ?
Et s'il est un "autre" qui lui semble particulièrement compétent sur ce sujet comme sur bien d'autres d'ailleurs, c'est bien Jean-Marc Jancovici ! Cet ingénieur-conseil diplômé de Polytechnique, spécialisé dans les changements climatiques et les émissions de gaz à effet de serre alimente un site qui est une véritable mine d'or :
Donc le Pic Vert est allé y vérifier le bien fondé de ses doutes sur ce moyen de déplacement qui tombe à pic : clic.
Allez y faire un tour...
Très technique. Mais comme pour tous les articles du site, Jean-Marc Jancovici se met à la portée du premier quidam venu, tout au moins pour les grandes lignes.
Vous en revenez ? Alors rien à ajouter.
Vous n'avez pas pris le temps d'y aller ? Alors voici sa conclusion (en espérant qu'elle vous incitera à vous y rendre ) :
"Mais penser que nous pouvons procéder à l'électrification rapide de véhicules qui conserveraient les mêmes caractéristiques de nombre, de masse et de puissance, en conservant une mobilité en voiture équivalente à celle que nous avons maintenant (13 000 km par an et par voiture pour les véhicules particuliers), est par contre une "solution" qui au mieux ne fait que déplacer le problème initial, sans le résoudre, et au pire le renforce, parce que nous ne préparons pas notre société industrielle à une baisse des flux pourtant difficilement évitable, pensant que la technique arrivera à temps pour résoudre le problème."
Le véhicule électrique : une façon de reculer pour mieux sauter ?
Voici un "grand débat" qu'il est urgent de lancer...
De mon humble avis on n'échappera pas soit à la "catastrophe annoncée", soit à une réorientation profonde de nos modes de vie, de production et de consommation.

Commenter cet article